4 août 2013 - Hôtels et appartement

L’écotourisme en France

La France, première destination touristique dans le monde, choie son offre touristique afin de la rendre la plus concurrentielle possible. Un défi ardu à relever avec la conjoncture actuelle même si le secteur parait maitriser la casse. Actuellement, les Français sont plus pénibles pour les détentes, mais favorisent les destinations limitrophes. Et si les Français semblent avoir choisi en temps de crise de redécouvrir leur beau pays, cela indique-t-il qu’ils sont aussi plus prédisposés à choisir des vacances plus responsables en agences de voyages ?

Les Français et le Tourisme Responsable

Anciennement destiné aux partisans écologistes et personnes averties et sensibilisées, le tourisme vert accroit chaque année son offre. Pour la Société internationale d’écotourisme, il est question avant tout d’une forme de déplacement responsable telle un barge tour france, dans les espaces naturels et qui participe à la protection de l’environnement et au bien-être des peuples voisines.

Difficile aujourd’hui de sonder réellement l’impact du tourisme responsable en France, surtout car il revêt plusieurs dénominations, mais on peut sans ambigüité relever un « tronc commun » des particularités principales de ce que l’on peut appeler le tourisme « vert » :

·      des habitations plus respectueuses comme la location de villas en location de gite à saint francois par exemple, parcimonieuses en eau, en énergie, plus proche de la nature comme les Gites verts ou les cabanes ;

·      des déplacements réfléchis ;

·      une consommation pensée et localisée ;

·      un retour à la nature, aux sites naturels, au respect de l’environnement ;

·      une contribution à l’économie locale et au savoir-faire artisanal.

Des Français intéressés, mais pas convaincus

En règle générale, les Français semblent plutôt touchés par le Tourisme Responsable comme l’affirment les résultats d’un sondage réalisé par Atout France – GMV en 2010. Quand il convient de faire part de ses certitudes ou de théories, les Français sont 8 sur 10 à déclarer être prêts à opter une conduite d’éco-consommateur sur leur lieu de séjour comme l’échange de maison par exemple, 68% à être prêts à favoriser une destination pro-écologie et à opter pour un moyen de transport moins polluant. Mais dans les faits, ils sont uniquement 4% à avoir réellement choisi une offre de tourisme responsable ou durable. Des résultats soutenus par une étude menée l’été dernier dévoilant qu’un peu plus d’un Français sur 2 affirmait vouloir diminuer l’impact de ses vacances sur l’environnement. 29% des Français expliquaient prendre réellement en compte l’éventualité d’avoir une conduite responsable à l’instant du choix des vacances et 28% admettaient qu’ils n’accompliraient rien en faveur de l’environnement une fois en vacances.

Tourisme vert en France : où aller ?

Si les Français ont encore du mal à passer à l’acte, l’offre et les alternatives augmentent de jour en jour. Et puisque la crise nous pousse désormais à limiter nos déplacements et à voyager en France, on aurait tort de s’en priver !

Pour quelques jours ou le temps d’un week-end

Si vous ne partez que quelques jours ou le temps d’un week-end, pensez à choisir des destinations responsables ou des villes dans lesquelles vous pourrez laisser aller votre conscience écolo (RDV par exemple sur http://www.caraib-bay-hotel.com !).

Choisir une plage de qualité

Côté vacances, il y a ceux qui aiment la montagne avec leur circuit de randonnée pédestre, d’autres la plage et le farniente des Surf camp de Guadeloupe par exemple. Si vous souhaitez voyager de façon plus responsable sans pour autant changer vos habitudes, c’est possible ! Si pour vous vacances signifie mer, sable chaud et plage agréable, choisissez un lieu de vacances arborant un Pavillon Bleu attestant d’une bonne gestion de l’eau, des déchets, de l’environnement, une touche éducative en plus. En 2012, 358 plages ont été labellisées et notamment à Antibes, Nice, Narbonne-Plage, Cassis, Honfleur, Pont-l’Evêque, Royan…

Vacances à vélo en France en suivant les voies vertes

Les voies vertes sont des itinéraires situés un peu partout en France. Elles sont exclusivement réservées aux vélos d’abord, puis aux piétons et adeptes du roller. Ce sont des chemins aménagés pour la balade et les transports non polluants, intégrant l’environnement au cœur même des aménagements.

Plages et ports français où se rendre cet été

Plusieurs villes et stations balnéaires en France comme font de réels efforts pour proposer des lieux respectant l’environnement. À Gruissan par exemple, la ville est très sérieuse sur le tri sélectif et les agents communaux ont été formés pour mieux comprendre la nature. À Jard-sur-Mer, un système de propreté canine a été mis en place et les agents communaux se déplacent en scooters électriques. Pratiquer un tourisme vert et responsable en France, c’est possible et pas plus compliqué que d’organiser des vacances classiques.

Tourisme en France : les chiffres

En 2009, 76,8 millions d’arrivées de touristes venant de l’étranger ont été comptabilisées dont 46% pour des séjours inférieurs à 4 nuits telles un week end dans les pyrénées par exemple. 24,5% de ces touristes ont passé 8 nuits ou plus en France et 116 millions n’ont pas passé une nuit sur notre territoire.

En 2009, la France était le pays à accueillir le plus de touristes internationaux, devant les États-Unis et l’Espagne. Au classement des recettes du tourisme international, la France se positionne 3e avec 49,4 milliards de dollars de recettes, soit 12,7% de moins qu’en 2008.

Le tourisme des Français

D’après les chiffres du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, 77,9% des résidents en France (15 ans et plus) ont au moins effectué un voyage pour motif personnel d’une nuit minimum en 2009 et 67,5% sont partis en vacances. 202,3 millions de voyages ont été comptabilisés, peu importe la durée, dont 71,4% dans des hébergements non-marchand type résidence secondaire ou hébergement chez la famille ou les amis. Concernant les 21,3 millions de voyages effectués en France d’Outre-mer tel un gite en guadeloupe par exemple, et à l’étranger, 69,9% ont eu lieu en Europe, dont 15,6 en Espagne et 14,8% en Afrique.